Phémina 2020

NIKO PHTGRPHSM

Notre invité d’honneur masculin exposera ses œuvres à la Médiathèque (ancienne Charité Royale), 15 rue Royale, Fontainebleau.

"Animé depuis aussi longtemps que je me souvienne par une envie de modifier la réalité et de la mettre en forme de manière surréaliste, décalée, amusante, intrigante, je me suis naturellement tourné vers la photographie pour traduire mes idées. J’ai dès le début été attiré par la technique de photomontage qui m’offrait une grande liberté de création, abolissant un certain nombre de contraintes de réalisation et de prise de vue.

Amateur de science-fiction et de fantastique, mes principaux thèmes de prédilection sont les apparences, la perception et l’altération des choses et plus globalement le surréalisme. Les apparences sont traitées dans mes travaux autour de la robotique, où des robots ou humains augmentés cherchent à paraitre « normaux » pour mieux se fondre dans la société. Cette fusion entre l’être humain et la machine prenant place dans une réalité parallèle assez proche, je la propose dans mon projet « The Robot Next Door » qui a bénéficié de sa propre exposition en galerie photographique (galerie de l’Imagerie, Lannion de février à juin 2020). Autre illustration de ces thèmes, un projet intitulé « In The Woods » où l’on découvre des êtres aux apparences mi humaines, mi végétales. Là encore les apparences humaines sont altérées et ces hybridations me fascinent et m’intriguent. En contre-pied de ces sujets et atmosphères inquiétantes et parfois dérangeantes, je prends beaucoup de plaisir à travailler sur des visuels inspirant la légèreté, le bien-être et l’apaisement notamment pour mon projet « Beach Playground ». Les activités de bord de mer y sont présentées, encore une fois, de manière surréaliste et en apesanteur.

Designer d’interfaces et de services de profession, je réalise mes images en tant que photographe indépendant sous le pseudonyme Niko Photographisme depuis une dizaine d’années. Autodidacte en photographie comme en infographie, je ne me revendique ni l’un ni l’autre. Je me considère avant tout comme un « concepteur » tant j’essaye le plus possible de construire mes propres accessoires et en cherchant à chaque fois de produire des visuels les plus réalistes possible dans la forme en opposition avec le caractère irréaliste du fond." Nicolas BIGOT

En savoir plus sur NIKO :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :